RSD2016: Bishop Briggs – Bishop Briggs

Il y a des artistes qui passent dans le beurre parfois. Lors des RSD, on se lance vers les rééditions insipides quand des nouveaux artistes sortent leur premier disque sans que les gens ne comprennent ce qu’ils ont la chance d’avoir sous les yeux.

Album: Bishop Briggs
Artiste: Bishop Briggs

En Test: 2016 Vinyle transparent (RSD Vendredi Fou)

Étiquette: Teleport Records
B0025500-01

Ce disque se trouve peut-être encore dans des surplus RSD. Demandez à Fréquences s’ils se commande afin d’éviter les frais ridicules sur certains sites d’échange.

Il y a un mois, j’écoutais des nouveaux artistes et je suis tombé par hasard sur Bishop Briggs. Son album est en effet officiellement sorti le 14 avril. Quelle voix, quelle chanteuse, quelles chansons! La femme originaire de Londres, ayant habité toute sa vie à Tokyo et qui habite dorénavant à Los Angeles a fait tourner beaucoup de têtes avec ses premières chansons. Elle a touché à beaucoup de #1 un peu partout aux États-Unis depuis une petite année. Complètement fou comme EP! Alors je me devais de voir s’il existait en vinyle.

Eh bien oui! L’album est sorti le 14 avril 2017, mais ce même album a été pressé pour le Record Store Day d’automne 2016 en version intégrale! Je suis sauté dessus lorsque que je m’en suis rendu compte et j’ai réussi à m’en commander un exemplaire à travers Fréquences. Il restait de ses disques!

Côté style, c’est un mélange de pop rock alternatif (sans beaucoup de guitare), un peu gospel, un peu de Florence + The Machine, va ouvrir pour Coldplay, de la basse à profusion, rythmes simples inspirés du Hip Hop américain, rythmes chants d’esclaves, et de la très belle grosse voix puissante et émotive.

Si vous réussissez à avoir le vinyle… il est vraiment incroyable! Oui l’album est légèrement compressé, mais c’est à peine visible. Bien enregistré, bien matricé pour vinyle, fait avec passion, peu de bruit de fond, peu de popcorn. Et en plus, le disque est superbe visuellement (les DJ n’aimeront pas ça, c’est quasi impossible de trouver les débuts de chansons).

On achète si on aime PJ Harvey, Florence + The Machine, Betty Bonifassi, Dorothy.

2016 & 2017: King Gizzard and the Lizard Wizard

Les deux derniers de King Gizzard en critique pour votre plus grand plaisir auditif… ah ouin … c’est vrai … c’est moi qui a la chance de les écouter, alors pour mon plus grand plaisir auditif. Faites comme moi, allez les acheter (ou non)

Parfois on tombe sur des groupes de musique qui définissent un style indéfinissable. Quand on entend parler de «rock alternatif», on se dit que c’est un terme galvaudé. Une fois qu’on a déterminé un terme définissant mieux un groupe, on va les sortir du fourre-tout qu’est l’Alternatif. Mais King Gizzard, c’est de l’alternatif. C’est un groupe définitivement rock, qui frise le heavy, frise le métal, a des paroles folles, touche un peu à tout, est geek, est tout sauf reposant, est vraiment bizarre et louche et ne se prend définitivement pas au sérieux. C’est plus près du post rock de Avec Le Soleil… que du rock traditionnel, c’est définitivement psychédélique mais beaucoup plus heavy que les groupes psy habituels. En d’autres mots, c’est alternatif. Si j’avais à voter sur un terme, j’irais avec du Geek Rock.

Album: Nonagon Infinity
Artiste: King Gizzard and the Lizard Wizard

En test: 2016 Vinyle rouge et noir 140g

Étiquette: ATO Records
ATO0301

Acheter le disque vinyle rouge avec tache noire chez Fréquences

Acheter le CD chez Fréquences

Leur offrande de 2016, Nonagon Infinity, est un album concept de neuf chansons s’imbriquant toutes unes dans l’autre, pouvant être jouées à l’infini. Mais chaque chanson est louche à sa façon. On pense à Mr. Beat qui est un mélange de 7 temps parce que le groupe manque un temps «Once I’m Mr. Beat I only miss a beat». Chaque chanson possède son côté louche de la même façon, habituellement en 7 temps pour les 7 musiciens du groupe. Ouais … c’est comme ça!

Et côté qualité de vinyle? D’abord, le principe même de l’album est d’être écouté à l’infini. On a donc droit à un fondu enchaîné entre les faces de l’album. C’est pas tip top, c’est un peu comme les disques simples 45 tours de funk des années 70 où on avait la Part 1 du simple radiophonique sur la face A et la partie étendue sur la face B. Mais ça passe. Ce qui passe moins est le côté compressé du disque. Ça sent le CD envoyé verbatim à Pirate Press. CD qui d’ailleurs est très fort. C’est un peu dommage. Ça sonne quand même bien, mais ça pourrait être tellement mieux.

Album: Flying Microtonal Banana – Explorations into microtonal tuning volume 1
Artiste: King Gizzard and the Lizard Wizard

En test: 2017 Vinyle Jaune radioactif

Étiquette: ATO Records, Flightless
ATLP176, FLT-028

Acheter le disque vinyle chez Fréquences

Acheter le CD chez Fréquences

Et on ne s’améliore pas sur le côté geek avec leur dernière offrande. L’album sonne louche pour une bonne raison: les instruments sont accordés d’une façon différente qu’on a l’habitude d’écouter dans la musique moderne. Comme ils l’écrivent, «Wronger than wrong»! Non contents d’explorer les micro-intervalles entre les notes traditionnelles, ils jouent avec le concept et explorent ce qui est peu exploré sur les enregistrements modernes avec des progressions louches. Geek! Geek! Ils ont pris leurs instruments et les ont convertis à l’échelle arabe en 24 quarts de tons. Avant que vous ne vous posiez la question, non vous ne pouvez pas jouer ces compositions sur votre guitare. Et avant que vous ne posiez la deuxième question, oui il existe d’autres systèmes à micro-intervalles, dont un à 31 intervalles par octave!

Côté sonorité, est-ce que c’est juste aussi bizarre que la musique? Ça reste fortement compressé, ça reste bizarre. Mais ils ont fait le ménage dans leur sonorité sur ce disque vinyle. Il est un peu plus aérien que Nonagon. Reste que les pièces de musique sont moins métal que sur ce dernier alors c’est un peu normal que ça respire. Et il respire plus que sur le CD. J’assume donc qu’ils ont fait un petit ménage dans leurs fichiers maîtres, tels qu’envoyés à Pirate Press. Après tout, ils ont du se faire taper sur les doigts suite à leur dernier album. Mais c’est si légèrement mieux.

En fait c’est ce qu’il faut retenir du groupe: leur sonorité est forte et compressée. Leur musique est maximisée. C’est ce qu’ils désirent. La fin! Si vous n’êtes pas contents, passez votre tour. Sinon, achetez leurs disques, mettez ça sur vos haut-parleurs à tue-tête et profitez-en!

Compilation 2013: I Am The Center

Normalement, lorsque je parle de patchouli, vous comprenez bien entendu la connotation moins légale. Mais ici, je vous invite réellement à sortir vos parfums au patchouli pour vrai!

Album: I Am The Center, Private Issue New Age Music in America, 1950-1990

En test: Coffret Vinyle 2013

Étiquette: Light In The Attic
LITA 107

Acheter le coffret vinyle triple chez Fréquences

Acheter le CD double chez Fréquences

C’est ma deuxième critique sur les disques Light In The Attic, la première étant pour une coproduction toute aussi éclectiqueJe suis un fan de Light In The Attic, une étiquette qui a eue son lot de productions modernes, mais qui est dorénavant surtout connue pour ses rééditions de musique oubliée, de disques habituellement délaissés par les mélomanes, de groupes louches ou de concepts qui sont moins vendeurs en apparence. Mais en faisant de tels produits, ils se démarquent visiblement du lot. Non seulement ils osent produire ce que les autres n’oseraient jamais produire, mais ils le font avec une attention du détail incroyable. Lire la suite

2014 et 2016 Post-Zaricot: Technical Kidman

Spectacle de Duchess Says avec en première partie Technical Kidman. Ils avaient des disques à vendre. Est-ce que la première partie en disque est à la hauteur du spectacle?

On a eu droit à un excellent spectacle de la part des deux groupes. Un évoluant vers le post-punk synth-rock (Duchess Says) et un hard synthpop analogique (Technical Kidman) ce samedi. Deux groupes allant dans des directions différentes mais très similaires dans leur côté underground. Comme n’importe quel spectacle, le but de la première partie, aussi bon le groupe soit-il, est de réchauffer la salle, de nous préparer au programme principal. Mais aussi c’est une chance de faire connaître un groupe méconnu par une tête d’affiche. C’est la possibilité d’avoir un groupe qui fêtera bientôt ses 15 ans nous présenter un groupe prometteur. Le fait que Technical Kidman ait aussi bien tiré son épingle du jeu, le fait qu’ils aient répondu avec brio à leur travail m’a valu une bonne discussion avec le groupe, fort sympa et passionné. Lire la suite

2016: Misc – Misc

Révélation Jazz Radio-Canada 2013-2014, album et EP jazz de l’année Gamiq 2016, le trio Misc accumule les prix et accroche les cœurs.

Misc - MiscAlbum: Misc
Artiste: Misc

En test: 2016 Vinyle

Étiquette: Bonsound
BONAL043-LP

Acheter le disque vinyle chez Fréquences

Acheter le CD chez Fréquences

Feu le Trio Jérôme Beaulieu, Misc poursuit sa carrière avec un premier disque vinyle avec une musique tout aussi épurée que le disque blanc, que la pochette (dont c’est l’enveloppe protectrice qui contient le côté coloré), que la captation, que le groupe lui-même. Pourquoi j’ai résisté aussi longtemps avant d’acheter ce disque, nul ne le saura. Mais ce que je sais, c’est que c’est dorénavant dans ma rotation d’écoute. Un des meilleurs albums de 2016.

Pour moi, le trio jazz, c’est un peu la forme ultime. Juste assez de musiciens pour faire passer le message, pas trop afin de brouiller les cartes, et surtout cette impression de proximité avec les artistes. Mais c’est évidemment avec le couteau à double tranchant d’arriver à du convenu, ou pire, d’arriver à du sans intérêt musical. Un trio jazz, ça peut autant s’élever dans la stratosphère que de se perdre dans la musique de fond d’un restaurant, que de désirer trop en mettre et avoir de l’expérimental débridé. Misc n’est pas ça du tout. Misc mérite fortement ses prix, autant pour son imagination que son côté parfois conventionnel, parfois fou. Leur album est majoritairement de style jazz classique, mais à la fin nous emmène dans un monde de plus en plus débridé, électronique et différent.

Psst ils ont laissés planer le doute d’un second album sous peu… à suivre!

Bon c’est assez les fleurs, détruis un peu leur vinyle pour voir! Commençons par la version numérique. Elle est vraiment bonne! Sans blague! C’est un disque qui s’écoute superbement. Pas trop de compression, pas de surtravail, une sonorité fort naturelle. Je déplore qu’il y a un nettoyage des sources qui ait été effectué, parce que parfois il y a un léger suintement de bruit de fond, parfois il disparaît.

Et pour le vinyle, la qualité est incroyable! La sonorité est naturelle, douce, le son est planant et chaleureux. Le matériel est parfaitement réussi, à l’exception d’une petite bulle lors du moment le plus fort du disque (ça sent une inversion de phase dans l’enregistrement). Seulement une chose me tracasse: la quantité de bruit de fond du disque. C’est au point où on perd la première note de Overgrown. Et normalement, je n’en ferais pas de cas si je savais que c’était dans l’impression du vinyle. Mais non, en fait, c’est dans la source utilisée pour imprimer le vinyle! Il y a une demie-seconde de blanc absolu à la fin du disque dans le sillon concentrique (locked groove). Et soudainement, dans ce blanc absolu, on perd tout le bruit de fond! Mon avis est qu’ils ont fait le disque en entier avec un enregistrement sur bandes magnétiques, qu’ils ont envoyé le disque en réplication à travers un ruban magnétique aussi et qu’ils ont enregistré ce ruban final avec un volume trop faible, ce qui nous donne du bruit de fond exagéré.

Reste que si vous aimez le jazz, la version numérique ainsi que le vinyle sont deux excellents choix!

 

2016: Hælos – Full Circle

J’adore les premiers jets, les gens qui sortent leur premier disque et qui y mettent toutes leurs tripes. Je suis servi!

Hælos - Full CircleAlbum: Full Circle
Artiste: Hælos

En test: 2016 Vinyle

Étiquette: Matador Records
OLE-1084-1

Acheter le disque vinyle chez Fréquences

Acheter le CD chez Fréquences

Trio londonien faisant penser à The XX un peu plus rythmé, Hælos est le fruit d’une première collaboration entre trois nouveaux venus de la scène musicale. Le seul ayant un peu plus d’expérience est le producteur et auteur Dom Goldsmith qui en est à son 2e projet. La musique est de style synthpop et ambiante, relaxante et cérébrale, rythmée, dansable et avec laquelle on entre dans notre bulle aisément. Toutes les chansons ne sont pas parfaites mais comme premier jet, c’est juste beau. Ce n’est pas pour rien qu’on les a vus et entendus sur Kexp. Merci à mon ami et collègue Fred de m’avoir rappelé leur existence. Lire la suite

2016: DJ Shadow – The Mountain Will Fall

Disque électro basse de l’année 2016 selon moi, avec une version vinyle carrément à acheter! Passez au prochain article, il est dorénavant dans vos achats.

DJ Shadow - The Mountain Will FallAlbum: The Mountain Will Fall
Artiste: DJ Shadow

En test: 2016 Vinyle

Étiquette: Mass Appeal / Liquid Amber
MSAP0034LP

Acheter le disque vinyle chez Fréquences

Acheter le CD chez Fréquences

C’est le temps de tester vos caissons d’extrême-graves, DJ Shadow is in the house! Avec un album passant de l’ambiant au hiphop au breakbeat à l’expérimental, le tout arrosé d’une très bonne dose de basses, c’est un album qui n’est pas du tout ennuyant à écouter. Un album qui nous démarre avec la planante chanson The Mountain Will Fall (dont le vidéoclip, tout droit tiré d’un univers 2001, est incroyable), pour continuer avec la chanson hip hop Nobody Speak, et ainsi de suite. Chaque chanson individuellement est intéressante à écouter; le tout est représentatif de l’univers de DJ Shadow: une recherche et une variété à couper le souffle, un souci du détail impeccable. Ce n’est pas pour rien qu’il est réputé avoir une collection de plus de 60.000 albums chez lui! (Chanceux!) Lire la suite

2016: Compilation: Doing It In Lagos

Peu d’endroits peuvent se targuer d’être un berceau d’influence mondial sur la musique. Un de ces pays est le Nigeria. Et leur funk et disco unique des années 80 en est la preuve.

Doing It In LagosAlbum: Doing It In Lagos: Boogie, Pop & Disco in 1980s Nigeria
Compilation

En test: 2016 Vinyle

Étiquette: Soundway Records
SNDWLP087

Acheter les disques vinyles chez Fréquences

Acheter les CD chez Fréquences

Le Nigeria est un de ces endroits mythiques pour la musique. Fela, Femi et Seun Kuti ont assuré le côté afrobeat; William Onyeabor a apporté le côté électronique à l’afrobeat, et une panoplie de musiciens ont brodé sur le sujet, se rendant jusqu’au disco funky. Cet album démarre où la compilation Brand New Wayo s’arrête, avec un côté beaucoup plus disco, orchestral. Lire la suite

2014: Taylor Swift – 1989

Un album pop bonbon? 2014? Sur le blogue de Fréquences?!?! HÉRÉSIE! Mais quand un disque peut montrer la voie à suivre, définitivement!

Taylor Swift - 1989Album: T.S. 1989

Artiste: Taylor Swift

En test: 2014 Vinyle
Étiquette: Big Machine Records
BMRBD0500E

Acheter le disque vinyle chez Fréquences

Acheter le CD chez Fréquences

D’abord, entendons-nous en aparté, c’est de la pop bonbon. Moi, ce n’est pas du tout pour me déplaire. Après tout, j’écoute des artistes pop bonbon des années 1920 à aujourd’hui, ils ont commencé par être bonbon et sont dorénavant des classiques. Au moins cinq chansons ont connu un bon succès Billboard et de vente sur ce disque, et j’aime beaucoup son attitude et style positif. Elle était excellente en country, elle a fait le transfert vers le pop, et ça a payé. Good job all the way, n’en déplaise à l’autre zouf [NDLA: non je ne le nomme pas] lors de sa première remise de prix. Pour la suite, je suis d’accord avec vous, elle est bien capable de faire sa propre pub, aucunement besoin pour moi d’écrire des articles. Sauf dans des rares exceptions, et ici, c’est une très bonne exception! Lire la suite

2016: Danny Brown – Atrocity Exhibition

Les médias le surnomment le rappeur le plus unique… Ils n’ont pas tort du tout! Un artiste « hip-hop » avec une basse naturelle européenne et un disque rose… Un de mes disques top de l’année 2016.

Danny Brown - Atrocity ExhibitionAlbum: Atrocity Exhibition
Artiste: Danny Brown

En Test: 2016 Vinyle

Étiquette: Warp Records
WARPLP276X

Acheter le disque vinyle noir chez Fréquences

 

C’est un trip musical haut en couleurs (rose en édition limitée du moins) qui nous est proposé par Danny Brown pour son premier album sur Warp Records. Le rappeur du Michigan nous propose encore un autre album inclassable qui s’apparente plus à du Aphex Twin que du rap. Un album qui fait écho à ses pairs rappeurs qui s’approchent parfois de son style lors de chansons folles et uniques. Mais pas pour un album entier comme Danny Brown le fait.

Lire la suite