Réédition RSD2017: Nico & The Faction – Fata Morgana

Quand on désire utiliser le terme «Avant garde» pour définir de la musique, il faut se lever tôt… Comme Nico l’avait fait en 1988!

Album: Fata Morgana
Artiste: Nico & The Faction

V.O.: 1994 CD
SPV Recordings (Allemagne)

En Test: 2017 Vinyle double

Étiquette: Tidal Waves Music, (distro: Light In The Attic)
TWM09

Acheter le disque vinyle double chez Fréquences

Merci à Jean (oui encore lui) de m’avoir fait découvrir Nico il y a quelques mois de cela. Je vous partage mon engouement pour feu cette fascinante personne. Quelques points clés sur l’allemande méconnue de façon moderne (wikipedia, all music, etc.):

  • Chanteuse sur le 1er album de The Velvet Underground
  • Personnalité promue par Andy Warhol comme étant une Warhol Superstar
  • A joué dans La Dolce Vita de Fellini
  • Modèle, chanteuse, parolière
  • A côtoyé les Stones, Led Zep, Dylan, a ouvert pour Pink Floyd, pour Tangerine Dream
  • Eue un enfant avec Alain Delon
  • A été une inspiration musicale pour Dead Can Dance, Björk, Patti Smith, Siouxsie and the Banshees ainsi qu’à peu près tous les bands goth du temps.

 … quand même!

J’ajouterais qu’elle fût une version soft et présentable de Genesis P-Orridge, naviguant dans le même univers avant-gardiste des années 60-70-80 qu’eux [ndla: Genesis se considère comme un tout avec sa femme décédée après un projet de transformation qui les ont rendus identiques, dont un fait partie de l’autre – ils sont donc unis ensemble en tant que Genesis P-Orridge, en tant que premier être pandrogyne].

Tidal Waves nous offre ici pour le RSD2017 une version deux vinyles de son dernier spectacle avant sa mort. Auparavant, cet album n’avait jamais été produit en vinyle… erreur… en fait, il avait été produit l’an passé en édition limitée par une petite étiquette autrichienne spécialisée dans la réimpression de CD. Je dirais que le vinyle qu’ils ont produit est très long pour chaque face et j’ai des doutes que le disque soit de réelle qualité. On peut donc dire qu’il s’agit ici de la toute première réimpression version vinyle digne de mention.

Et côté qualité, c’est justement impeccable. Les instruments sont riches, sa voix rauque est splendide, il n’y a que peu de bruit de fond, il y a toute la présence des instrumentistes, les deux vinyles respirent abondamment. Soyons honnêtes, dans ce cas-ci, on a réellement droit à une version ultime en vinyle. Je n’ai rien à redire autre qu’un disque légèrement en bol à soupe, assurez-vous d’avoir une bonne base en liège (ou votre matériel de prédilection) afin de jouer le disque. Ou encore mieux, pour profiter de la totale étendue des fréquences, j’opterais pour une pince à vinyles ou un poids à vinyle (si votre table les supporte). Sinon, vous risquez d’avoir une mauvaise interface entre le disque et votre table.

On achète si on aime Brian Eno, Lou Reed, Laurie Anderson, Marianne Faithfull, Bob Dylan, Siouxsie and the Banshees.

Réédition 2015: Kruder & Dorfmeister – The K&D Sessions

Album de fou de 1988, réédité en cinq vinyles pour DJ et audiophiles en 2015. Si vous connaissez, vous allez dire: Han! Sh**! Je le veux! Appelez au magasin tout de suite pour vous en commander une copie! Si vous ne connaissez pas et que vous aimez le stoner électro, appelez en magasin tout de suite pour vous en commander une copie!

Album: The K&D Sessions
Artiste: Kruder & Dorfmeister

V.O.: 1988, édition 4 vinyles (4e disque mixé) et CD double (mixé)
Stud!o K7, G-Stone Recordings

En test: 2015, édition 5 vinyles (chansons individuelles)
Stud!o K7

Appuyez ici pour commander le disque chez Fréquences, genre maintenant!

Bon, ça va faire le Record Store Day! Une petite pause le temps d’une de mes commandes spéciales.

Et avec ce disque, un exemple en photo. Je vous dis souvent «les enfaaants, nettoyez vos disques avant de les mettre sur votre platine. Même s’ils sont neufs!». Ce disque est un exemple de feu: lorsqu’ils terminent de faire la gravure du disque, ils coupent l’excédent du rebord. Ça produit de petits filaments qui viennent coller dans le sillon du disque et peut rester bloqué solidement. Je peux vous garantir qu’une aiguille ne survivra pas sans dommage à de tels morceaux. C’est un exemple flagrant mais rien n’empêche vos autres disques d’avoir droit à un tel amoncellement de débris, parfois sans que ce soit visible rapidement. Au bas mot, passez la brosse sur votre disque à multiple reprises. Au mieux, un bon vieux bain dans votre nettoyeur préféré. Mais faites attention!

De retour au disque. Je dirais que ce disque est potentiellement un des plus grands disques de stoner downtempo. C’est clairement dans les tops, que ce soit du dub électro, du downtempo, des albums de remix et DJ mixes, des albums d’ambiance, c’est un album parfaitement incroyable. Si vous ne connaissez pas, allez l’acheter (il n’est pas disponible en musique en continu sur Internet) en version mixée sur CD. Le premier CD est plus rythmé et possède une des meilleures chansons downtempo que je connaisse: leur version de Trans Fatty Acid par Lamb (Disque vinyle 1B). Le deuxième CD est beaucoup plus lent et introspectif.

Et pour cette version 2015, on a droit à une version en cinq disques à la place de quatre. Pour l’ancienne version, en fait, le quatrième disque était tout le deuxième CD mais sur un seul disque. Les trois autres disques avaient tout le matériel du 1er CD. Pour la nouvelle édition, c’est un peu plus équitable avec deux vinyles pour le 2e CD, sans mix entre les chansons.

Et côté qualité? Ils disent audiophile… je dirais que ce n’est pas audiophile hélas. C’est DJ mais pas audiophile. Deux problèmes: les disques sont enregistrés à volume très élevé, trop élevé. Mon aiguille est habituellement capable de tracker tout ce qui bouge, y compris les disques démesurément forts. Eh bien ce disque-là réussit à écrêter. J’opte pour que la gravure soit physiquement limitée par l’appareil de gravure en fait à cause qu’il y a trop de matériel par face pour conserver un tel haut niveau de volume. On le remarque très bien sur la première face du disque. Pour les DJ, c’est parfait, c’est incroyable et on ne remarquera pas le peu de distorsion. Pour les audiophiles, on va se poser la question à savoir où est le bobo. Aussi, j’opte pour qu’ils aient utilisé les mêmes fichiers source que la version 24 bits disponible sur les sites de téléchargement une année auparavant… qui d’ailleurs est aussi disponible au même prix en carte de téléchargement gratuite! Bin là!

Le deuxième problème est lié aux disques sales et problèmes clairs de production. Si vous nettoyez les disques dans un bon gros bain, il n’y aura pas trop de problèmes. Sinon, ça va jurer. Autres exemples, j’ai une bulle sur Trans Fatty Acid (B2) justement et il y a des marques de stress sur Useless (D1). Et cette dernière a d’ailleurs une basse phasée qui peut causer potentiellement des problèmes sur certaines aiguilles.

C’est peut-être ce qui explique le coût du coffret … moins de 100$ pour les cinq disques, épais, dans un coffret digne de l’œuvre avec téléchargement haute résolution en prime. Mais ça explique aussi pourquoi dans le fond, tous ces problèmes sont bien minimes. On s’en fout assez royalement des petits problèmes. La gravure est très belle, les disques sont excellents, la musique est excellente, il n’y a pas beaucoup de bruit de fond, ça joue fort, ça joue bien, on dit wow à chaque chanson, on redécouvre… et parfois on découvre des subtilités cachées comme la fin de Useless justement qui possède un petit deux minutes de plus qui est caché par le mix des CD. Et si vous vous dites oui mais il y a du popcorn de disque, il faut se poser la question si ce n’est pas dans leur matériel source. C’est un disque à avoir, à posséder et à chérir.

On achète si on aime Thievery Corporation, Tosca, Jazzanova, Nightmares on Wax, The Herbaliser.

Concept lettre ouverte: L’«arnaque» du RSD

J’aimerais prendre quelques minutes pour répondre à l’excellent article d’Anastasia Lévy «Le Record Store Day, ou l’arnaque de la rareté préfabriquée», sur Slate.

Tout d’abord, l’article donne un point de vue très éclairé et très diversifié du Record Store Day, de la part d’une passionnée de l’événement elle-même. On doit réellement passer court le titre-choc. Si vous prenez quelques minutes afin de lire l’article, vous allez vous rendre compte que la personne est une avide fanatique de disques vinyle pour ses propres raisons. Tant mieux! *choc* C’est un excellent article! Oui, moi, qui suis sorti avec 40 disques du RSD dont certains arrachés avec mes dents de mes confrères acheteurs de disques, oui moi qui remis plusieurs disques sur les tablettes pour changer ma sélection, qui ai laissé de bonne grâce deux de mes disques qui m’intéressaient réellement (Buddy Guy et Rush), je dis qu’il y a de l’arnaque et de la rareté préfabriquée!

Continue reading

(Ré-)édition RSD2017: The Art Of Noise – Moments In Love / Beatbox

Gagnant du disque simple vendu le trop cher de tout le RSD (un simple à 37$, sérieusement?!), est-ce que ça valait la peine de l’avoir?

Album: share Moments In Love with heArt Of Noise
Artiste: The Art Of Noise

V.O.: 1985 Vinyle ZTT (UK)

En Test: 2017 Vinyle bleu

Étiquette: Music on Vinyl, ZTT
MOV12007

Acheter le disque vinyle chez Fréquences

Groupe responsable de mon émancipation musicale vers l’électro-pop, The Art Of Noise est un groupe incroyable. Dans ma découverte hors du classique, du jazz et de la musique actuelle, j’ai tout d’abord eu mon choc pour Violator de Depeche Mode. Ensuite, The Art Of Noise. Et finalement, Kraftwerk.

Album de musique que je connais par cœur, pour chaque petite note de l’album, chaque rythme, chaque parole, chaque effet, c’est l’album de compilation bleu de AON, celui qui contient les versions 12″ de chaque chansons.

Et cet album 12″ contient deux simples en un. Le premier est la version 12″ et la version album de Moments in Love, deux versions qui sont totalement différentes. Le deuxième est la version 7″ de Beatbox (bouh!) et la version Love Beat de Moments in Love (encore plus différente que ce que vous pourriez vous imaginer.)

Et la qualité? Ça vaut genre deux billets verts avec les taxes? Nope. Ça ne les vaut pas. Clairement pas. En plus, on peut avoir la V.O. à environ 20$ pour une qualité parfaite… Ça ne vaut donc pas la peine, à moins d’être un fan fini. Et ça tombe très mal, comme vous avez pu le remarquer, je suis un fan fini.

Je rephrase. Si je suis fan fini…? Holy molly crap on a cracker freezing hell de … WHAAAAT! Le disque est juste parfaitement et pleinement hallucinant. C’est parfaitement digne d’être utilisé par des DJ, la sonorité est forte, pleine, claire, douce, impressionnante, aucune compression apparente. Même le bruit de fond de l’album sonne parfaitement et assurément provenant d’une bande magnétique! C’est juste parfait. Love Beat est un peu plus bruyant comme bruit de fond mais avec la production de cette pièce, ça ne m’étonne pas du tout. En plus, la version originale est en 33 tours, celle-ci est 45 tours.

Hélas parfait est encore moins Français qu’impossible. (Ici, vous allez voir ressortir mon côté fan fini qui aime bien et châtie réellement mieux que ce que je devrais) Ok, ceux qui ont fait la programmation de ce disque. Dites-moi… Pourquoi! Pourquoi vous avez décidé de faire un fondu décroissant à la fin de Moments in Love (Beaten)? Il ne restait que deux stupides notes! Deux notes! DEUX! Aussi, pourquoi vous avez décidé que Beatbox se devait d’être terminé aussi sec sur le disque et surtout, pourquoi ne pas avoir mis la version 12″ de la chanson (Diversion One)? C’est ri-di-cule. Tant qu’à faire! 40 putains de dollars. Sans blague là. Ouiiii je sais jesaisjesais, c’est un disque de réédition tel qu’il a été produit en 1985. Mais modifier un peu le disque pour le rendre ultime? Non?

En d’autres mots: c’est presque un disque parfait. Pour fans finis, mais oooh que je vais le chérir ce disque!

Retour RSD 2017 et Réédition: Coheed and Cambria – IV vol. 1

12e anniversaire du superbe album IV du groupe progressif Coheed and Cambria. Et premier disque que je met du RSD 2017!

Album: Good Apollo, I’m Burning Star IV, Volume One: From Fear Through the Eyes of Madness
Artiste: Coheed and Cambria

V.O.: 2005 CD
Columbia Records

En Test: 2017 Vinyle double blanc et noir

Étiquettes: Columbia Records, Equal Vision Records, Legacy
88843045891

Acheter le vinyle double chez Fréquences

Avis d’intérêt public: J’aime rire du prix prohibitif que certains albums peuvent récupérer sur Internet les jours après leur sortie officielle. De 100 à 200$ pour cet album. Jamais vendu encore, ceci dit. En d’autres mots, déplacez-vous ou attendez quelques semaines, mais n’achetez pas immédiatement 🙂

Mes achats lors du Record Store Day 2017, incluant mes commandes hors-RSD du début de la semaine et de quelques usagés. Mes futures critiques!

Petit retour de mes achats RSD. J’avais une liste de 74 items qui m’intéressaient. De ce lot, j’en ai pris 18 et il y en a 56 que je n’ai pas pu prendre. En tout, je suis ressorti avec 50 items achetés. J’ai laissé passer une douzaine de disques (entre autres les Bowie, Procol Harum EP, les trois Avec Pas d’Casque qui sont à charge de revanche, le Safia Nolin, les deux The Cure, Space Jam, Notorious B.I.G., Pink Floyd, Robert Johnson, le Brian Jonestown Massacre et quelques autres; j’ai donné à un fan le Rush que j’avais – chanceux, j’ai laissé à un fan le Buddy Guy que j’avais – chanceux). Somme toute, je suis super content des disques que je me suis acheté. Et pour ceux qui disent ouais mais Michel, tsé, c’est arrangé avec le gars des vues, c’est certain! … La réponse est simple: depuis le début du Record Store Day, moi, ce que j’aime, c’est l’expérience du Record Store Day, soit d’être dans les premiers et de faire le tour comme tout le monde, de parler aux gens, de voir ce que les autres ramassent, d’être fier de ce que les gens peuvent avoir récupéré. De toute façon, à la quantité que j’achète, je ne suis pas en manque. Il y a cependant deux ou trois disques pour lequel j’ai triché en sachant ils étaient où mais ceux qui ont écouté la vidéo de la veille le savaient autant que moi. Bref: j’ai fait mes jeux, et j’ai à peu près gagné (sauf ma carte de crédit qui me regarde d’un air peu impressionné depuis samedi)!

Après cette petite intro, Coquiqui pis dekissé? Cékiça, cékwaça. C’est le nom de deux personnages fictifs de bande dessinées, tels qu’imaginés dans l’univers du chanteur principal du groupe. Et leur style musical est (J’aime la musique) un mélange de métal, de rock progressif style 70s, du Emo, du rock, de l’orchestral, mais surtout de la grosse guitare.

Cet album est dans les meilleurs du groupe (le meilleur?), très imagé, avec une première partie de musique plus en simples et une deuxième partie en album concept plus progressif de nature. C’est donc pas fou d’avoir fait l’album en disque double, un album par style. De toute façon, pour le premier disque c’est des faces déjà bien remplies. Le deuxième disque est de 15 minutes par face.

Et pour la qualité? C’est compressé et avec volume relativement faible. Il y a d’ailleurs une bonne quantité de bruit de fond. Mais l’album a bénéficié d’un traitement de faveur sur le vinyle, ça paraît. C’est un excellent matriçage pour vinyle, le son est parfois chaleureux, mais habituellement démesurément froid et précis, il n’y a pas d’artéfacts numériques apparents mais ça provient très clairement d’une source numérique. La sonorité respire quand même assez malgré la compression, c’est des choix artistiques rendu là. Et ce choix artistique transparaît totalement sur le deuxième disque avec une sonorité plus chaude et ronde par moments, chirurgicale pour d’autres (Mais pas aussi chirurgicale que sur numérique.)

Étais-ce nécessaire en vinyle? Non. Est-ce que c’est un bel album? Définitivement! Allons-nous le retrouver dans une boîte à 1$? Vraiment pas! Bel achat dont je suis fier.

On achète si on aime Avenged Sevenfold, Simple Plan, The Mars Volta, AFI, Manchester Orchestra.

C’est aussi le jour de la terre demain!!!

Petit rappel d’apporter vos sacs réutilisables demain matin avant de quitter la maison svp! Certains d’entre vous (500) sont déjà proprios du sac vert Fréquences, mais l’important c’est de faire ce simple geste pour l’environnement peu importe le réceptacle. Fréquences ne donne plus de sacs depuis 13 ans déjà et nous en sommes très fiers. C’est plusieurs milliers de sacs de moins qui se retrouvent à la mer. Et tant qu’à y être c’est aussi une très bonne idée de ne jamais prendre de sacs pour tous vos achats. Habitude très facile à prendre ou reprendre…

Café gratuit demain matin!

Les habitués du RSD chez Fréquences connaissent déjà très bien la promo t’achètes un muffin tu obtiens un petit café gratuit. Gracieuseté de nos amis de la Brûlerie Mondor, un café indépendant qui sert même dans la file si nécessaire! Pas de farce, ils sont juste en face! Tu vas pas aller boire de l’eau au café Tim Horton’s demain j’espère…

RSD2017: La liste à Michel

Bon bien coup donc, il paraîtrait que certains désirent savoir ce que je pense des sorties du Record Store Day. Alors voici ma liste du RSD2017. Et vous? Quels disques vous feront vous déplacer dans 24h?

Je mentionne ici tout haut et fort que je n’ai aucune idée de ce que Fréquences va avoir en vente, ni de ce que les autres magasins vont avoir! Ceci est ma liste basée sur le fichier PDF du site officiel du Record Store Day, et est dans le même ordre: pas de préférences! Les plus astucieux comprendront qu’il y a beaucoup plus de chances qu’une sortie existe chez Fréquences si on la retrouve sur sa page spéciale pour le RSD. Dans ces cas, j’ai retranscrit le prix. Donc les lignes qui n’ont pas de prix risquent fort bien de ne pas y être… À suivre dans 24h!

Mais … *petit mouvement de mains* … mais mais mais … ce vendredi soir, j’entendrais donc dire dans les fables et légendes de Christ-Roi, en plein dans les Maskoutains, qu’il y aurait peut-être une vidéo Facebook qui va se faire envoyer avec des nouvelles fraîches en direct de la ville de l’Apôtre du Nord. Comme ça là. Des petites rumeurs. Probablement un peu après la fermeture. Je dis ça de même. Anyways. Ma liste! Ceux en gras sont mes obligations! Ceux en italique, je les considère mais en troisième rang, selon mon budget. Après, il y en a qui ne seront pas surpris que je me ramasse des sous pendant des mois pour le RSD.

Les exclusifs du RSD

  • Air – Le Soleil Est Pres de Moi 18,99$
  • Andre 3000 – All Together Now (7″) 12,99$
  • Avenged Sevenfold – Waking The Fallen – J’ai souvent peur de ces releases, compression quasi assurée
  • David Bowie – BOWPROMO 64,99$ – Pour les fans…
  • Danny Brown – Ain’t It Funny (Picture Disc) 23,99$ – J’adore Brown mais je ne suis pas certain de la qualité du produit final…
  • Inna Baba Coulibaly & Ali Farka Touré – Sahel 18,99$ – Tous les fans de World Beat vont sauter dessus.
  • The Cure – Greatest Hits & Greatest Hits Acoustic 41,99$ chacun
  • Deee-Lite – Groove Is In The Heart / What Is Love? 18,99$ – Ça ne se revendra absolument pas, dollar bin … mais je le veux.
  • Luna – Penthouse Deluxe 39,99$ – Est-ce que la qualité va y être? Pas certain du tout!
  • Madonna – Dance Mix 27,99$ – Tsé de même, ça sent le promo disc fait pour faire du $. Mais je suis fan.
  • Marcy Playground 36,99$ – Oooh, la première version vinyle de leur 1er album…
  • Thelonious Monk – Les Liaisons Dangereuses 1960 – Je n’ai jamais connu un album de Monk qui sonnait bien … qui sait …
  • Motorhead – Clean Your Clock 45,99$ – Pour les fans. Leur dernier spectacle, pas leur meilleur.
  • Mungo Jerry – In The Summertime / Baby Jump 9,99$ (7″)
  • Nico & The Faction – The Last Sessions 41,99$
  • The Notorious B.I.G. – Born Again 39,99$ – Un #1 Billboard. La V.O. en vinyle se trouve encore à une dizaine de dollars. J’ose espérer qu’ils ont fait un bon travail de production.
  • Pink Floyd – Interstellar Overdrive 20,99$ – Un retour en arrière sur du gros space rock
  • Run The Jewels Tote Bag… J’ai les chaînes.. Qui sait, vais-je avoir le sac à disques?
  • Peter Schilling – Major Tom 18,99$ (7″ Picture disc)
  • Sia – Spotify Sessions
  • Super Furry Animals – Fuzzy Logic 36,99$ – Pour s’amuser!
  • Suuns – Hold/Still Remix 38,99$ – J’ai déjà Hold/Still que j’adore, qui sait pour les remix.
  • Peter Tosh – Legalize It! 69,99$ – Yaman! Mais c’était jeudi ça! Et tu en as des J à ce prix!
  • VA – The Rough Guide (Bollywood et Delta Blues) 23,99$
  • VA – Just Say 50: Sire Records 50th Anniversary – Quelle étiquette!
  • VA – Space Jam: Music From and Inspired By The Motion Picture 41,99$ – Une des excellentes trames sonores d’il y a 20 ans. La V.O. en vinyle se trouve encore à quelques dollars ceci dit.
  • Neil Young – Decade 48,99$ – Reconnu pour la qualité de ses enregistrements. J’assume qu’il ne nous décevra pas!

Les limités et régionaux du RSD

  • Art of Noise – Moments In Love / Beat Box EP 36,99$ – Parce que moi, tout AoN… mais $$$!
  • Blowfly – Forever Fly
  • The Cinematic Orchestra – Ma Fleur 44,99$
  • Jerry Cole – The Astro-Sound From Beyond The Years 33,99$
  • CSC Funk Band – Above the Starrs 27,99$
  • Thomas de Hartmann – The music of Gurdjieff / de Hartmann 129,99$ – Ouf, un gros coffret LITA qui risque d’être plein de perles.
  • Klaus Dinger & prejapandorf – 2000! – Feu le grand de krautrock. Ça risque d’être intéressant.
  • Field Music – Tones of Town – Allons y champ gauche avec du punk rock, le 2e album de Field Music.
  • Goat – Goatfuzz 17,99$
  • Mad Professor meets Jah9 22,99$
  • Johnny Mathis – Wonderful Wonderful / When Sunny Gets Blue 10,99$ (7″)
  • Poliça – Lipstick Stains / Still Counts (7″)
  • Popul Vuh – Cobra Verde OST 37,99$
  • Primal Screan – Mixamatosis 20,99$
  • Procol Harum – A Whiter Shade of Pale 28,99$ – Un EP 12″? Ça va bien aller avec mon 7″ et mon album d’eux.
  • Ike Reiko – You, Baby 39,99$
  • Busta Rhymes – Calm Down (feat. Eminem)
  • Sun Ra – Discipline 27-11

Les sortis en premier au RSD

  • Animal Collective – Meeting Of The Waters 29,99$
  • Dave Matthews Band – Live at Red Rocks 79,99$ (4xLP!)
  • Paul McCartney – Cassette demos 22,99$ (Cassette!)
  • Moondog 26,99$ – Parce que Moondog…! Quel artiste bizarre.
  • Mstislav Rostropovich – Shostakovich: Cello Concerto No.2 34,99$
  • Rush – Cygnus X-1 26,99$
  • Leon Russell – Guitar Blues (CD 🙁 )
  • Allen Toussaint – The Allen Toussaint Collection 31,99$

Et en finale, ce qui est dans la liste de Fréquences mais pas du RSD USA

  • Alexisonfire – Crisis 23,99$
  • Aqua – Aquarium 39,99$
  • Aqua – Barbie Girl (rose!) 17,99$
  • Avec Pas D’casque – Astronomie 23,99$, dans La Nature Jusqu’au Cou 22,99$ et Trois Chaudières De Sang 22,99$
  • David Bowie – No Plan 26,99$
  • Brian Jonestown Massacre – Pol Pot’s Pleasure Penthouse 43,99$
  • Brotzmann & Raumschmiere 19,99$
  • Faust / Bator 16,99$
  • Goblin – Notturno 41,99$
  • Led Er Est – Dust On Common 31,99$
  • Lhasa – La Llorona 39,99$
  • Madrigal 39,99$
  • Mew – Frengers 42,99$
  • Safia Nolin – Reprises Vol. 1 18,99$
  • Penguin Café & Cornelius – Umbrella 26,99$
  • Mistislav Rostropovitch – Dvorák & Saint-Sæns 36,99$
  • St Germain – How Dare You remixes 13,99$

Tartelettes et poulet portugais RSD!!

Yum yum faut manger au Record Store Day. Cette année nos copains de la rotisserie  Panelo nous offre 50 tartelettes desserts que nous donnerons aux clients les plus souriants! Évidemment, s’ils arrivent plus tôt le matin pour les préparer fraîches du jour pour nous/vous il faut tout de même penser à aller les voir pour le dîner et goûter le meilleur poulet sur charbon de bois en ville. Un classique et à prix très abordable! Tout comme leurs calmars grillés et leurs croquettes de morue et leurs… Sont super sympas en prime!!!!  690 Avenue Bourdages N, Saint-Hyacinthe, QC J2S 3A2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fréquences aime la Librairie l’Intrigue !

Enfin! Une librairie, une vraie! Véritable coup de coeur de la part de Fréquences pour ce nouveau venu au centre-ville de St-Hyacinthe. De véritables passionnées, une sélection du tonnerre qui ne cessera de grandir, un site web pour faire vos achats en ligne et surtout des libraires plus qu’aptes à vous conseiller et vous répondre. Comme le hasard fait bien les choses, le Record Store Day du 22 avril tombe en même temps que la Journée Mondiale du Livre cette année. Pour célébrer tout ça, une super promo remplie de 10% de rabais de culture avec achat et le début de plusieurs collaborations à venir. Librairie L’Intrigue 415 Avenue de l’Hôtel-Dieu, Saint-Hyacinthe, QC J2S 5J6  www.lintrigue.leslibraires.ca   www.facebook.com/librairielintrigue/

Voici les coupons qui vous seront donnés à l’achat d’un disque ou d’un livre le samedi 22 avril dans nos boutiques respectives!