2017 & 2015: Temples – Volcano & Mesmerise Live

Temples nous revient avec un nouvel album psychédélique, le premier en trois ans. Et un petit retour/comparatif avec leur simple de 2015.

Album: Volcano
Artiste: Temples

En test: 2017 Vinyle

Étiquette: Fat Possum records
FP1588-1

Acheter le disque vinyle chez Fréquences

Acheter le CD chez Fréquences

Album: Mesmerise Live
Artiste: Temples

En test: 2015 Vinyle, édition spéciale RSD2015

Étiquette: Fat Possum Records
FP1485-1

Acheter le disque vinyle chez Fréquences

Tout d’abord, quelques mots sur le 45 tours. J’aime les groupes qui se permettent de prendre leur temps pour laisser évoluer leurs chansons. Je n’ai qu’à penser au mantra de Warm Slime par Thee Oh Sees. La chanson Mesmerise Live fait partie de ce lot. Est-ce que ça mérite près de 10 minutes, je ne suis pas certain. Une des raisons pour laquelle le jazz modal fonctionne bien est qu’il propose un thème et laisse les musiciens improviser sur le thème pour aussi longtemps qu’ils le désirent. La chanson Live manque ce côté improvisé afin de remplir sa plage. Dans mon cas, je pouvais faire un petit ajout à la longue liste des achats RSD qui peuvent se retrouver à faible coût chez les disquaires. Si vous êtes fans, vous allez adorer, si vous aimez les longs trips, vous allez adorer. Mais enfin, ce n’est pas grave, mon but ici est surtout de vous parler de la qualité de la gravure. Avec un 45 tours 12 pouces et moins de 10 minutes par face, c’est supposé être le pied.

Et d’une façon, ce l’est. Dans le sens que les chansons sont parfaitement reproduites, avec un volume conséquent, aucun bruit de fond, aucun popcorn. On parle de disque de première qualité. Mais c’est aussi un enregistrement qui est sans événement notoire, les instruments sont réservés, sont chacun dans leurs petites cases, ça ne respire pas l’exubérance. C’est très English Way (pragmatique et sec) dans le psychédélisme. Donc oui, c’est de très bonne qualité mais non, ça ne vaut pas la peine d’avoir une telle qualité pour ce groupe musical… du moins pour ce simple.

Mais leur dernier disque Volcano… Alors là, je l’écoute en rotation depuis sa sortie. Ça reste un groupe qui est très froid et posé dans son approche, ils ne sont pas à faire des figures de huit en brulant du caoutchouc dans leurs voitures. Ce n’est pas King Gizzard & The Lizard Wizard disons! Et c’est aussi ce qu’on aime avec eux, c’est leur style, c’est leur côté posé et totalement sur le trip d’acide, juste un peu fou mais avec une parfaite maitrise. C’est leur approche aux antipodes de Revolution Nine, c’est leur côté cérébral. Ih que j’ai l’air de dire que ça sonne mauvais mais non! Justement, c’est tout l’attrait de leur style, de leur groupe. C’est le côté ridicule, exubérant, mis dans une boîte pour notre plus grand plaisir de consommation, avec juste quelques petites pointes qui en ressortent pour nous faire sursauter.

Et dans leur évolution de groupe, ils ont ajouté avec cet album une partie synthpop fort intéressante et beaucoup plus assumée qu’avant. C’est dorénavant l’équivalent rock psychédélique que Broken Bells peut être considéré rock indie. Encore un autre groupe limitrophe. Et encore un groupe avec 3019 versions du même disque. J’ai la bonne vieille version en vinyle noir mais il existe deux autres versions plus rares pour l’Amérique du Nord. Même chose pour l’Europe, pour le Royaume Uni.

Et côté qualité pour Volcano? C’est près de 25 minutes par face, il y en a du stock là-dessus. J’ai débuté avec beaucoup d’appréhension, c’est très compressé, ça a de la difficulté à respirer. Des chansons comme Born Into The Sunset sonnent définitivement limitées numériquement, j’opte pour qu’ils n’aient réalisé qu’un seul matriçage pour la version CD et la version vinyle. Mais en même temps, il y a une chaleur au son, une beauté au disque, une qualité que le vinyle a le don de faire ressortir sur le rock psychédélique. Il y a cette petite touche d’amour supplémentaire qui laisse en vouloir la version CD, c’est presque un anachronisme lorsque j’écoute l’album sur CD quand d’écouter la version vinyle sonne comme écouter la réelle version.

On achète si on aime Tame Impala, Unknown Mortal Orchestra, King Gizzard & The Lizard Wizard, Broken Bells, The Black Angels, The War on Drugs, Talk In Tongues.

Laisser un commentaire