Réédition 2016: Arthur Verocai – Arthur Verocai

Disque brésilien de 1972 réédité par Mr Bongo en 2016. Pourquoi?! Si vous aimez la musique populaire brésilienne et le disco-funk, vous allez me répondre «bien tiens»!

Album: Arthur Verocai
Artiste: Arthur Verocai

V.O.: Vinyle 1972 (Continental, Brésil)

En test: 2016 Vinyle

Étiquette: Mr Bongo
MRBLP133

Acheter le disque vinyle 180g chez Fréquences.

Acheter le CD chez Fréquences.

Cet artiste n’est pas une vedette internationale. En fait, c’est le premier disque d’Arthur Verocai, et le dernier en plus de 30 ans! Ce disque n’a été produit en version originale qu’au Brésil. Ce disque n’a pas eu de réimpression avant les années 2000… Ce disque n’est pas en anglais. Il y a plein de styles différents sur le disque, allant du big band, du MPB (Musique Populaire du Brésil), ça sent le patchouli et la fumée de cigarettes à plein nez, il y a du funk, du disco, des chansons ont horriblement vieilli et d’autres sont fraîches comme des roses. Mais pourtant, ce disque, en version originale, se vend aujourd’hui plus de 5000$ US! La critique que vous lisez n’est pas une critique de la version originale! I seriously wish it would be! D’ailleurs, un blogue MP3 d’il y a 15 ans disait que le disque était déjà à près de 600 euros et qu’il fallait être fou pour payer autant. Aujourd’hui, cette critique doit s’en mordre les doigts en sachant qu’il aurait pu la revendre pour plus de cinq fois la mise de départ.

Mais pourquoi diantre! Parce que M. Verocai a inventé plus d’un style de musique avec son unique offrande. Musique clairement brésilienne, paroles portugaises, mais aussi fusion jazz, funk et même disco. Et on y parsème de la musique électronique aussi! Tout aussi simplement que le personnage qui reste dans l’ombre de musicien de studio avant et après ce disque, il a commis un disque qui a frappé l’imaginaire d’un pays, voire même de la planète entière. Ce disque est la définition même d’un deep groove fait pour les fanatiques de musique. C’est un fossile vivant de la musique, une étape nécessaire passant du psychédélique début 1970, du fusion funk et des fondements disco qu’on ne retrouvera ailleurs que des années plus tard.

Et cette réédition, elle est comment? Simplement? Elle est superbe. Comme le personnage. Aucune compression, aucun artéfact qui ferait douter que le disque n’est pas des années 70, aucun travail louche. Tout sonne authentique. Est-ce que ça sonne bien? Bon … c’est une question un peu louche parce que l’album d’origine n’est pas de la qualité la plus exemplaire du monde. Toutefois, ce que la version originale a à rendre, cette version la rend parfaitement bien. Il paraît que M. Verocai lui-même aurait supervisé le travail de réédition. Ça paraît. En d’autres mots, si de la musique louche brésilienne des années 70 est votre dada et que vous n’avez pas cinq gros bâtons à mettre sur un vinyle de collection, je vous propose cette réédition parfaitement valable!

On achète si on aime Tim Maia, Gilberto Gil, Di Melo, Jorge Ben Jor, David Axelrod.

Laisser un commentaire