2017: Bonobo – Migration

Une fin de semaine de nouveautés ne peut mieux débuter qu’avec l’écoute du dernier Bonobo! Quelle façon de célébrer ma première critique d’un disque de 2017!

Bonobo - MigrationAlbum: Migration
Artiste: Bonobo

En Test: 2017 Vinyle (Deluxe)
Étiquette: Ninja Tune
ZEN236X

Acheter le disque vinyle double édition deluxe chez Fréquences

Acheter le disque vinyle double chez Fréquences

Acheter le CD chez Fréquences

Bonobo est de retour après près de quatre années d’absence. Le DJ londonien est de retour avec une autre belle expérience downtempo, avec quelques collaborations, quelques échantillonnages nous donnant de la matière à danser ou à écouter dans le noir. Comme d’habitude, Ninja Tune nous gate avec une belle version de luxe avec un livret, des impressions 12″ et un petit livret accompagnateur. On se rappellera que son album précédent (The North Borders) a eu droit à une version en six disques 10″.

Et comparé aux autres? Il est comment? Je vais être honnête, il y a deux buts aux critiques: de déterminer si la version vinyle ou CD est bonne, et de vous intéresser à un produit qui serait peut-être passé à côté de votre collimateur. Le but n’est pas de faire une critique musicale sur le matériel produit. Après tout, fort est à parier que si vous sautez sur Migration dès sa sortie, que vous êtes un fan de Bonobo. Pour vous donner une idée, je l’ai écouté en me rendant au travail ce matin (vendredi 13 janvier), tout en sachant que j’allais l’acheter dès ce soir en vinyle. Ce matin, j’ai aussi surpris mon collègue de travail de jour en pleine écoute sur le site de Ninja Tune. Non, je ne savais pas que c’est un fan de Bonobo! Après une 2e écoute, nous nous sommes toutefois entendus que Black Sands est l’album qui a défini son style, et que Migration arrive second (mais très près). Je dirais que The North Borders arrive troisième (Encore une fois très près). Bonobo reste un artiste constant fournissant une belle qualité de produit sur chaque disque, alors de définir un ordre qualitatif au matériel produit par Bonobo est une tâche à mon avis impossible et relève plus du goût personnel.

Bon ok ok, et est-ce que la version vinyle vaut la peine dans ce cas? Bonobo est un artiste qui compose de la musique chaleureuse. Le downtempo est un style musical où on désire se laisser envelopper par les émotions, les basses, les mouvements; se laisser surprendre par des images, des subtilités; laisser divaguer son cerveau et que son subconscient soit l’auditeur. Et le disque vinyle double nous gâte avec une belle édition, généreuse en son et en qualité, sur lequel je n’ai absolument rien à redire.

Seul «défaut», la fin de la première face est très près de l’étiquette, la musique est subtile et pleine de phrasés stéréo, ça peut potentiellement donner du fil à retordre à certaines aiguilles. Mais avant que vous ne criez au meurtre du méchant popcorn lors de cette dernière minute de Outlier, en vous jurant (et en pestant) que vous allez devoir changer votre aiguille et votre platine qui n’est pas foutue de faire jouer un disque neuf sans qu’il n’y ait de grichage, je vous rassure tout de suite: le popcorn est dans la musique! Il y a la même chose sur la version CD! Faites confiance à Ninja Tune, ils savent ce qu’ils font et ils ont fait (encore) un superbe travail de matriçage. Faites confiance à Bonobo!

J’achète si j’aime Boards of Canada, DJ Shadow, Air, Cinematic Orchestra, The XX. J’achète aussi pour découvrir Bonobo – c’est un très bon point de départ!

Laisser un commentaire