Les plus mieux de 2012: Bernard Adamus

Nul besoin de vous dresser le portrait total. Adamus était partout cette année, on l’a même vu sur les ondes de TFO! En passant, si vous n’avez pas TFO (chaîne franco-ontarienne) vous manquez sérieusement de l’ostie de bonne télé. Faudrait penser l’ajouter à votre forfait Vidéoway. Revenons à Bernard… Ce deuxième album plus en subtilité (textes et production), enrichi du clan Canailles et des racines folk-blues rurales en a satisfait plus d’un chez Fréquences. Autant du côté des disquaires que de nos clients en boutique et à l’étranger! En dessous ou dedans notre moule de chanson québécoise on entend avec une certaine joie les fantômes de Bukka White, Reverend Gary Davis, des bribes de l’Anthology Of American Folk Music d’Harry Smith et bien sûr l’aigre-doux cajun. La fameuse «sophomore slump» franchie les deux doigts dans le nez en CD pis en vinyle!

Laisser un commentaire