Réédition RSD 2015: Herbie Hancock – Maiden Voyage

Un petit retour dans des pantoufles confortables de la musique jazz. Se faire plaisir et apprécier la joie de la des années 60, le tout en vert.

Album: Maiden Voyage
Artiste: Herbie Hancock

V.O.: Vinyle 1965, Blue Note

En Test: Vinyle 2015, Record Store Day Vert

Étiquette: Blue Note
ST-84195

Il existe beaucoup de versions de ce grand succès du jazz modal et hard bop. L’enregistrement original est impeccable, d’une qualité irréprochable et semble avoir été fait pour être bien rendu sur à peu près n’importe quel système de son. À part sur CD avec les excursions dans le volume trop fort du numérique, reste que Blue Note nous offre des extraordinaires vinyles ces jours-ci. Mais il faut avouer que c’est assez difficile de s’y retrouver avec toutes ces offres officielles récentes. Ils ont lancé le bal des rééditions en 2008, la version Analogue Productions en 45 tours de 2010, la version Elemental Music 2013, la version rematricée par Blanche DuBois pour la 75th Anniversary Vinyl Initiative de 2014, la version The Definitive Vinyl Reissue Series de la collection Music Matters. Finalement, il y a cette version verte pour le Record Store Day qui n’indique aucune provenance.

Selon toutes les informations disponibles sur Internet, personne ne sait d’où provient la version qui a été utilisée afin de graver cette version verte. Toutefois, après un peu de recherche et quelques corrélations bancales, j’ai pu déterminer que la version qui a été utilisée semble être la même que la 75th Anniversary Vinyl Initiative. Cette collection a été démarrée lors de la numérisation de toutes les bandes originales afin de préserver les grands classiques dans un format plus moderne. Selon les puristes et audiophiles, la version à obtenir serait celle de Music Matters. Hélas, cette dernière commence à exiger des prix d’un centaine de dollars.

Alors le questionnement devient: ça sonne comment, une version 75th Anniversary Vinyl? Et la réponse est: définitivement mieux que la version CD, définitivement mieux qu’une version originale de mauvaise qualité. Mais le jury est en délibération si vous obtenez une version de très haute qualité de 1965… et comme la version 1966 nécessite de débourser un montant de quelques centaines de dollars, ça n’arrivera pas de si tôt. L’autre version valant son pesant d’or serait probablement la version japonaise de 1977 et ensuite on oublie ça (copies louches, numérisations, version provenant d’une gravure dépassée, version de source numérique de mauvaise qualité). Et pour le prix fort abordable, la version 75e anniversaire est absolument honnête.

Ok non mais sans blague là? Je dirais que le disque a une sonorité impeccable, tout ce qu’il nous donne comme sonorité est de haute qualité, c’est dynamique, beau, fort, souple, et c’est aussi digne de l’original que des vieilles pantoufles sont dignes de nos pieds. On s’y sent confortable, bien, la sonorité n’est pas totalement parfaite mais je ne juge pas nécessaire de payer 100$ ou plus pour ce disque. Et ce qu’on nous offre est beaucoup plus qu’acceptable. Avoir été un autre disque que ce dernier qui est archi-connu, j’aurais mis une note 10/10, et il faut vraiment chipoter pour y trouver des problèmes. La version verte du RSD n’influe en rien la qualité de la gravure. Ultime? Non. Très bon? Définitivement!

Ce disque est une édition limitée. Il n’est pas disponible présentement chez Fréquences. Toutefois, il est possible de commander des versions similaires. Il est aussi possible de trouver des rééditions un peu partout et il y a régulièrement des arrivages de versions vintage … et chut, mais une réédition de la version mono 1966 s’en vient peut-être!

On achète si on aime pas mal tout le jazz modal et le hard bop: The Jazz Messengers, Bill Evans, Clifford Brown (mort à 25 ans – quelle perte), Lee Morgan, The Horace Silver Quintet, John Coltrane, Miles Davis.

Laisser un commentaire